Merci le #feu

www.cloudspotting.paris
3 min readDec 24, 2022

Le mystère de l’atmosphère qui nous porte, qui s’échange, qui s’améliore, qui reste suspendu, qui nourrit les souvenirs et les âmes. Respire, tu transformes. Bouge, tu transformes. Parle, tu transformes. Agis, tu transformes. Tout est particules qui sont et qui font l’atmosphère, ses mouvements… la vie. Quand bien même un voudrait exister pour lui même : profiter !… ce ne serait qu’un mode de relations à l’Autre … une privation tolérée jusqu’à ce que l’Autre, qui est l’atmosphère… ait plus à gagner à le remettre à une bonne distance … Nos modes existences vont de la symbiose à l’amphibiose. On est jamais seul, on est jamais neutre.

“Tu sais maman, quand il y a la vie, il y a la mort…” Finalement on ne sort jamais vraiment de cette gestation, faite de séductions, de mystères, d’attachements, de colères, d’éloignements … et interdépendances voulues ou subies. Quand je marche dans la forêt sur les chemins enneigés … maman est là, la bergeronnette grise et sa houppette est là, la conversation que je viens d’avoir avec Daddy est là, les joies des enfants et Paul sur les pistes sont là, les avancées sur la comptabilité CARE sont là, le sort des enfants du quartier est là … l’air froid, ciel clair, arbres majestueux de la haute montagne sont là. J’existe. Je suis vivante. J’ai ce #feu. J’ai cette énergie qui fait que l’atmosphère du monde se modifie à chacun de mes pas. Mes vues et pensées se modulent au contact du monde. Mes manquements ou mes actions ouvrent des mondes possibles. J’existe dans un monde aux ressources finies mais aux possibles infinis, un monde où même quand la vie s’en va, elle continue … un monde où on peut faire pression sur les atmosphères … et c’est vraiment excitant :)

Avoir le #feu c’est faire pousser les enfants dans les dynamiques du vivant en confiance, bien en appuis sur le sauvage, assez habiles pour jouer des codes des savoir éducatifs, culturels et sociaux. Un monde possible pour eux.

Avoir le #feu c’est passer du temps avec Daddy, revenir sur des histoires familiales et positions sociaux économiques pour mieux comprendre et accepter aujourd’hui, nouer une nouvelle relation, trouver une place adaptée pour maintenir un édifice fondé sur des bases variées mais tenues ensemble. Un monde possible pour moi.

Avoir le #feu c’est habiter quelques parts. A la Goute d’Or ou aux Arcs BSM tisser des liens, parler, échanger avec ceux avec qui nous partageons cet habitat. Chercher à préserver, générer le plus de communs positifs pour les enfants d’où qu’ils soient. Un monde possible pour nous.

Avoir le #feu c’est mettre en œuvre les mots pour faire voir, comprendre et adhérer à l’idée que l’on peut, que l’on devrait “compter ce qui compte vraiment” en embrassant une “Révolution Comptable” ! Un monde possible pour les organisations, entreprises et administrations.

Avoir le #feu c’est tenir, ne rien lâcher dans le développement de Cloud Spotting. Proposer des lignes de forces et des imaginaires sincères, singuliers et alignés sur les réalités des organisations. Poser des stratégies pragmatiques plus qu’attendues. Exiger de faire reposer le pragmatisme sur une évaluation de l’efficacité économique, sociale et environnementale. Avoir l’audace de viser une performance, performative, qui génère une modification, une transformation des modes de pensées, modes de vies. Aller chercher le #feu dans les organisations pour que leurs marques soient #vivantes ! Un monde possible pour les marques !

--

--

www.cloudspotting.paris

des marques vivantes pour faire valoir les engagements, les efforts, les arbitrages des organisations à dépasser les status-quo économiques.